Technologies biomédicales et avortement à Salvador (Bahia, Brésil)

Intervention de Mariana Pitta Lima, doctorante en santé publique (Université Fédérale de Bahia – UFBA / Séjour de recherche à l’EHESS).
Discutante : Virginie Rozée, HDR, chercheuse à l’INED (UR14 – Santé et droits sexuels et reproductifs)

Résumé :
Cette communication portait sur une recherche en cours, menée dans le cadre d’un doctorat en santé publique, dans le domaine de la sociologie de la santé. Il s’appuie sur une revue de la littérature sur l’anthropologie et la sociologie de la reproduction, les études sociales sur les technologies de reproduction (STS studies in reproduction), des données statistiques sur l’avortement au Brésil et des données produites lors de mes recherches de terrain pendant le master et le doctorat. L’objectif est de produire une ethnographie sur les technologies reproductives dans les services post-avortement à Salvador, une ville du nord-est du Brésil. Pour cela, il est important de situer le contexte : de fortes inégalités de race, de genre et de classe, où l’accès aux services de santé est restreint. La pratique de l’avortement est également illégale dans le pays. La criminalisation de cette pratique continue d’être un facteur qui renforce les inégalités, pénalise les femmes qui se trouvent dans une situation de plus grande vulnérabilité et entrave le développement d’initiatives qui ont réellement un impact sur l’amélioration de la morbidité et de la mortalité des femmes brésiliennes.

Bibliographie indicative :


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search