AAC GeFemLat 2021-2022

Appel à communications

Atelier doctoral
«Genre et féminismes dans les Amériques latines» (GeFemLat)

(EHESS/Paris 3/Paris 8/Nanterre)
[Campus Condorcet]
Edition 2021-2022

L’atelier doctoral « Genre et Féminismes dans les Amériques latines » (GeFemLat) est un événement bimensuel qui a lieu tous les 1er, 3e lundi et 5e lundi du mois, de 18h à 20h, au Campus Condorcet. Organisé par des doctorant·es et des jeunes docteures travaillant sur le genre et les féminismes, il s’agit d’un espace de discussion visant à mettre en lumière les problématiques propres aux Amériques latines ainsi qu’à visibiliser les pratiques et les réflexions théoriques provenant de cette région.

Argumentaire

Cela fait plusieurs décennies que les études de genre se développent dans les Amériques latines. Leur émergence, évolution et déploiement ne saurait cependant se comprendre sans les processus de violence politique et de retour à la paix ou à la démocratie qui ont marqué la fin du XXème siècle dans la plupart des pays de la région. L’histoire politique et intellectuelle des féminismes latino-américains est quant à elle plus ancienne et comporte de multiples formes et pratiques. Si le mouvement féministe est indubitablement international, il émerge et s’enracine dans des contextes sociaux, politiques et économiques particuliers et se constitue en dialogue avec des traditions théoriques et des pratiques militantes locales. Ainsi, les féminismes latino-américains ont leurs propres voix et leurs propres voies. Nés dans des contextes marqués par les cultures et les sociétés autochtones, par l’histoire de l’esclavage et de la colonisation, par leur position périphérique dans le système capitaliste mondial, ces féminismes se sont structurés de façons diverses et ils ont des dynamiques et des chronologies qui leurs sont propres. Dans le cadre de ce séminaire, il s’agira donc de rendre compte de toutes ces particularités. 

Malgré le grand nombre de chercheur·es travaillant sur le genre et sur les féminismes dans les Amériques latines, rares sont les espaces d’échange sur ces sujets en France. Cet atelier a donc pour but d’être un espace de rencontre, de discussion et de débat autour de ces thématiques. Il se propose aussi de promouvoir les échanges théoriques entre les différents savoirs produits dans la région (hispanophones, lusophones, autochtones, paysans, afrodescendants, créoles…), mais aussi de les faire dialoguer avec des connaissances provenant d’autres espaces et contextes. L’objectif ultime est de contribuer à la diffusion de ces pensées et de ces recherches dans les Amériques latines et la France, dont les débats universitaires et politiques restent encore trop marqués par la colonialité du savoir.

Cet appel à communications vise à attirer des contributions théoriques, pratiques et ethnographiques portant sur le genre et les féminismes dans les Amériques latines.  Nous cherchons à rassembler à la fois des chercheur·es, des travailleur·euses, des artistes et des militant·es, dans le but de faire dialoguer des savoirs situés. Bien que GeFemLat soit un atelier universitaire, nous acceptons des propositions artistiques ou militantes. Nous cherchons à faire de cet espace un lieu accueillant la diversité des réflexions sur le genre et les féminismes. Si vous êtes artiste ou militant·e travaillant sur les Amériques latines, n’hésitez pas à nous faire part de vos propositions ! 

Axes/thèmes des contributions attendus (à titre indicatif, liste non exhaustive)
  • « Genrer » le travail, la politique, la question raciale, la santé, la migration, les luttes sociales…
  • Mouvements et organisations de femmes ou de minorités sexuelles et de genre
  • Masculinités hégémoniques et périphériques
  • Approches intersectionnelles, décoloniales et/ou postcoloniales du genre
  • Afro-féminismes et mouvements afro dans les Amériques latines et les Caraïbes 
  • Approches comparatives du genre, de la classe et de la race dans les Suds, entre les Suds et entre les Suds et les Nords globaux.
  • Genre, art, représentations : écritures, performances et créations
  • Pratiques, alliances et réseaux transnationaux dans les luttes féministes et LGBTIQ*
  • Discours et identités subalternes/dissident·es ; pratiques contre-narratives
  • Diversités fonctionnelles et corporelles : militantisme handi, lutte contre la grossophobie, mobilisations trans, production de représentations corporelles non-hégémoniques… 
  • Épistémologies alternatives
  • Rapports à l’espace ; géographies et cartographies féministes 
  • Terrains genrés / genrer les terrains : défis, méthodes, retours
  • Violences de genre, politiques, obstétricales, médicales, sexuelles…
  • Technologies (non-)reproductives dans les Amériques latines : contraception, IVG, technologies de procréation médicalement assistée…
  • Mouvements réactionnaires, anti-féministes et anti-genres
  • Genre, race, classe… et le COVID-19 dans les Amériques latines
  • Eco-féminismes : genre et territoire, défenses des lieux de vie, spiritualités… 
  • Féminismes indigènes, le(s) genre(s) dans les cosmologies et cosmopolitiques autochtones
  • Genre, race, classe et politiques du care
  • Colonialités du pouvoir et du savoir  

Les propositions de communication sont attendues au plus tard le 17 septembre 2021 inclus à l’adresse suivante : feminismesameriqueslatines@gmail.com 

Nous vous prions d’inclure dans un seul document PDF l’ensemble des points suivants  :

  1. Nom, prénom et institution/école/groupe de recherche/association
  2. Un titre et un résumé de la communication (500 mots maximum en français), une bibliographie des références utilisées, ainsi qu’une mini bio-bibliographie (2-3 lignes)
  3. Disponibilités : les séances auront lieu le 15 et 29 novembre, le 6 décembre, le 17 et le 31 janvier, le 7 et le 21 février, le 7 et le 21 mars, le 4 avril, le 2, le 16 et le 30 mai, le 13 juin.*
    *Indiquez au moins trois dates qui vous conviendraient. 

Une réponse sera adressée par le comité scientifique fin septembre.

Comité d’organisation
Fernanda AZEREDO DE MORAES, doctorante (Mondes Américains/CRBC, EHESS)
Gabriela DEL SALTO, doctorante (CRESPPA-GTM, Paris Nanterre)
Ana DOLDAN MONTIEL, doctorante (CREDA, Paris 3)
Ophélie PARENT, doctorante (CéSor, EHESS)
Alejandra PEÑA MORALES, doctorant·e (LEGS, Paris 8 – HCTI, UBO)
Yolinliztli PÉREZ HERNÁNDEZ, docteure (EHESS-INED)
Tania ROMERO BARRIOS, doctorante (LER, Paris 8 – CERLOM, Inalco)

Pour plus d’informations sur GeFemLat
Site Hypothèses : https://gefemlat.hypotheses.org/ 
Site EHESS : https://enseignements.ehess.fr/2021-2022/ue/281 
Page Facebook : https://www.facebook.com/GeFemLat/
Profil Twitter : https://twitter.com/GeFemLat 
E-mail de contact : feminismesameriqueslatines@gmail.com 
Abonnement à la liste de diffusion: https://lists.riseup.net/www/subscribe/gefemlat 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search